Le Bash (initiation)

Advertisements

Editeur « nano » dans le terminal, alias & variables

Enrichissons un peu notre environnement…

L’environnement c’est l’ensemble des préférences et paramètres de l’utilisateur courant.

Afin de modifier ces données nous allons utiliser la commande nano qui aura pour effet de lancer l’éditeur nano dans le terminal suivi du chemin du fichier caché (~/.bash_profile) que nous chargerons grâce à la commande source nomDuFichier afin d’utiliser nos alias, nos variables, bref vous l’aurez compris, avec l’éditeur nano nous allons pouvoir scripter en bash dans le terminal 🙂 Continuer la lecture

Les redirections

Les redirections redirigent les entrées standard et les sorties standard.

  • stdin représente « standard input », l’entrée d’un programme.
  • stdout représente « standard output », la sortie d’un programme, son résultat.
  • stderr représente « standard error », une erreur renvoyée par un programme.
  • Les principales commandes de redirections sont :
    • > redirige la sortie d’une commande vers un fichier en « écrasant » son contenu.
    • >>redirige la sortie d’une commande vers un fichier, en ajoutant le nouveau contenu à celui déjà présent dans le fichier.
    • < redirige une entrée vers une commande.
    • | redirige la sortie d’une commande (son résultat) vers une autre commande.
  • Nombre de commandes sont particulièrement puissantes combinées avec la redirection :
    • sort: trie les lignes de texte par ordre alphabetique
    • uniq: filtre les lignes de texte qui sont à la fois en doublons et adjacentes
    • grep: recherche un modèle de texte dans un fichier et affiche sa sortie
    • sed : recherche un modèle de texte, le modifie, et l’affiche

La commande rm (remove)

C’est la commande de suppression, nous la verrons succinctement mais ne perdez pas de vue qu’elle est irréversible !

  • Suppression d’un fichier

rm chemin/fichier.extension

  • Suppression d’un répertoire et de tout son contenu (fichiers et répertoires)

rm -r répertoire/

-r signifie recursive, ce paramètre vous évite de répéter l’opération autant de fois que le répertoire a de contenu mais de nouveau, attention, cette opération est irréversible.

La commande mv (move)

Elle s’utilise exactement de la même manière que la commande cp mais comme vous l’aurez compris elle ne copie pas mais déplace ou… renomme 🙂

Quelques exemples :

  • Déplacer un fichier vers un répertoire

mv Fichiers/leconUno.txt CP/

fullcycle@fullcycle-Aspire: ~-Exercices-CP_002

  • Déplacer plusieurs fichiers

mv Fichiers/leconDeux.txt Fichiers/leconTrois.txt CP/

fullcycle@fullcycle-Aspire: ~-Exercices-CP_003

  • Renommer un fichier

Listez le contenu du répertoire où vous avez déplacé vos fichiers, ils y sont tous si vous vous êtes appliqué, à présent tapons simplement cette commande à l’intérieur de ce répertoire.

mv leconDeux.txt leconDeuxio.txt

fullcycle@fullcycle-Aspire: ~-Exercices-CP_004

Listez à nouveau le répertoire et vous pourrez constater que le fichier passé en premier argument a disparu, en fait vous l’avez tout simplement renommé 🙂

Il reste bien entendu les méthodes vues avec la commandes cp et l’utilisation du caractère générique * qui fonctionnent parfaitement avec mv également vous l’aurez déduit  !

Naviguer à travers les fichiers et les répertoires

file_system_tree

File system tree

file_manager

File manager

Depuis la ligne de commande, vous pouvez naviguer à travers les fichiers et les répertoires de votre machine.

Quelques commandes simples :

  • pwd affiche le chemin du répertoire courant.
  • ls liste tous les fichiers et répertoires du répertoire courant.
  • cd vous permets de changer de répertoire.
  • mkdir crée un nouveau répertoire dans le répertoire courant.
  • touch crée un nouveau fichier dans le répertoire courant.

Continuer la lecture